Je ne sais pas ce que les gens pensent en général mais je voulais remetre les hcoses en ordre. Je suis blogueuse, j’aime écrire avec tous mes défauts qui ressortent. J’aime aussi échanger, collaborer, communiquer. Donc, pour pas mal être blogueuse c’est être déclarée comme rédactrice de contenu et donc tout un travail derrière. Je vous explique ce que je fais moi, et ce que je ne fais pas !!

Je ne suis pas esclave de ma passion, et je pense que mes amies autoentrepreneuses ne le sont pas non plus. Faut pas se leurrer, ici la plus part le but est de gagner de l’argent.

La préparation de l’article

Prendre connaissance du sujet, faire des recherches. Pour parler d’une chose, il faut être au courant et reconnaître le sujet. Pour ce qui est de la publicité, BFC à une charte. Nous parlons de ce que nous avons pu tester ( que ce soit par achat personnel, ou par envoie du produit à tester envoyer par le client ).

Donc pour ma part, quand je parle d’un produit, c’est que j’ai un minimum fait des recherches et que j’ai moi-même tester ou quelques fois via un adhérant de l’association. Mais quand on parle d’une personne, ou d’un produit c’est de la pub.

Donc sachant que c’est de la pub, sois nous le faisons parce que nous le voulons, et pour mettre en avant un produit qui nous a plu, sois on nous demande de faire un article pour parler d’un produit, et la je ne le fais pas gratuitement.

Donc, revenons, nous avons passer le cap de l’instruction au sujet du produit. Nous voici lancer dans la rédaction. Pour ma part, je tape enfin je rédige au kilometre ( Ca parlera aux femmes tertiaires ). Ensuite vient la mise en forme, la relecture, correction des coquilles et plus si affinité ( La, c’est ici que ca se complique pour ma part et vous le savez bien ).

Ensuite, viens :

  • la mise en page,
  • les paragraphes,
  • les majuscules,
  • les espaces,
  • les mots clefs,
  • les mots mis en avant,

Donc, une pub est un travail effectuer pour une marque / produit. Tout travail mérite salaire. un écrivain public est rémunéré au nombre de pages, un auteur peut etre rémunéré que nombre de mots. Nous blogueurs nous sommes enfin nous devrions être dédomagés sur le même principe.
Ici, c’est pour l’association, donc c’est un juste retour d’ecrire sur un produit qui pourrai aussi apporter quelque chose à l’association. Donc si l’association paie le produit, et qu’ensuite nous devrions compter du temps, ce n’est plus équitable. J’appelle ça vouloir le beurre et l’argent du beurre.

A coté de ça, un blogueur pro a des charges, ( tva – impots – electricité – amortissement – nom de domaine – hébergement- etc ) comme les entreprises. Donc on ne demande pas aux patrons/ employés de venir travailler gratuitement, non ? Bien je pense que c’est pareil.

Un salarié ne doit pas payer un matériel ou ses frais professionnels en lien avec son travail à son employeur ( source )

infosdroits.fr

Donc, ici vous trouverez bien sur des articles que nous avons voulu, et d’autres voulu par des entreprises. Ca en reste mon ou notre avis, et surtout de notre propre volonté. Nous refusons des pseudo collaborations/ articles sponsorisés parce que ça ne nous correspond pas. Mais notre travail de rédaction si il est à la demande d’un tiers, ne sera pas bradé. Qu’on se le dise haut et fort.

Je vous laisse avec ses quelques lignes ( d’un avis personnel, non dicté par une tarification quelconque ni échange de lien ou autre ) et je vous invite à réfléchir sur ses quelques mots. Si vous souhaitez avoir une visibilité via notre site ( et donc notre réseau ), merci de venir nous en parler sans nous proposer d’achat avec ristourne, ou encore d’achat remboursable ultérieurement.

Passez un bon Jeudi !

Repondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaire *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.