Quand une personne emménage dans une nouvelle maison, ou bien est sur le projet de déménager, il est intéressant de prévoir l’imprévisible. En effet, assurant des permanences au sein d’une association grenobloise pour le handicap, je me suis aperçue que la perte d’autonomie n’était quasi pas intégrée des les premières réflexions sur l’aménagement. 

Avouer, vous ne pensez jamais à vous simplifier la vie en cas de jambe cassée, vous vous dites les aménagements pour handicapés, vont faire perdre de la valeur à mon logement. Pourtant, c’est tout l’inverse c’est ce que nous éxplique Julie qui as aménager ses gîtes pour que toute personne ayant un handicap ne sois pas interdite de séjour ( La page FB du Gîte accessible

Bien sur quand on parle d’accessibilité chez soit, c’est surtout d’avoir une solution de replis en rez de chaussé si soucis de jambes, mais a la base on se rends service avec plein de petites choses ( Nous avons parler dans un article précédant, de l’enceinte connectée).

Passons donc dans chaque pièce de vie, pour voir ce que nous avons nous et ce qui est possible d’aménager ( petit rappel: nous avons une personne en fauteuil électrique en la personne de Papa Ours).

Etat des lieux idéal

Chez nous, c’est une grande pièce. A l’origine, nous avions une pièce cuisine, et une pièce salon mais nous avons eu la proposition par notre bailleur que celui-ci prenne à sa charge la suppression de cette cloison pour facilité le passage via des espaces larges  dans les pièces.

La cuisine, nous pouvons bien entendu avoir les fours à hauteur de plan de travail. Le top est d’avoir un plan de travail réglable en hauteur. Pour certaines personnes, le dessous de l’évier et de la plaque de cuisson doivent être dégager sans meuble, mais faut avouer que c’est largement faisable ( pour nous ca retire une possibilité de rangement en dessous …) 

On évitera aussi les tapis et moquettes pour plusieurs raisons, on peut se prendre le pied dedans, on peut galèrer pour rouler dessus, et on rajoute que avec le fauteuil nous ramassons un peut tout ce qu’il y a sur le trottoir …..

Pour les personnes malvoyantes, on peut garder à l’esprit que les couleurs contrastement différentes aident à se situer dans l’espace. Les meubles peuvent être munis de protèges d’angles. Les appareils électro ménagers parlant sont un tres grand recours ( four parlant, table de cuisson etc) 

Pour ce qui est des personnes malentendantes ou sourdes, les sonnettes et tout ce qui est alarme son, sont remplacées par des alarmes lumineuses comme pour la sonnette d’entrée par exemple.

Bien-sur, on imagine pas tout mettre avant, mais les prises a hauteur, les ampoules avec détecteur de présence, une pièce qui pourrais se rendre disponible au Rdc  ( comme un bureau, transformable en chambre dans le temps).

Il faut éviter aussi les combo congélateur/frigo car bien souvent le frigo se trouve au dessus du congélateur et rend quasi inaccessible le contenu du haut du frigo.

Nous avancons dans la salle de bain, privilégions les douches dites à l’italienne, avec ouverture totale ( on evite les ouvertures d’angles) 

On peut mettre des ouvertures coulissantes a la place des portes à ouvrant. des barres de maintien. Un wc surélevé aide aussi pas mal.

Pour la chambre, il suffit souvent d’une grande superficie pour y mettre un fauteuil, et un lit électrique.

Voila je vous laisse pour ce soir, j’ai hâte de lire vos aménagements prévus initialement et ceux dont vous auriez aimer avoir en commentaire ou sur nos réseaux sociaux !!

Un autre article ( anglais ) : https://www.hunker.com/12003883/a-checklist-for-a-handicap-home

2 Commentaires on Aménager sa maison pour le handicap

  1. Chanaël
    22 janvier 2020 at 14 h 18 min (1 mois ago)

    Bonjour !
    C’est vrai qu’on n’y pense pas. Quand ma grande mère a changé sa baignoire pour une douche à l’italienne, je n’avais pas compris au début. Après m’avoir dit pourquoi je me suis dit que c’est logique lol.
    Je loue un logement au 4ème étage sans ascenseur, car je me suis dit que je suis jeune donc ça ira. Mais, effectivement si par malheur je me casse une jambe, je ne sais pas comment je vais faire.
    En tous cas, merci, car la prochaine fois que je lourerai je penserai à ce détail.

    Répondre
    • priscille
      22 janvier 2020 at 16 h 45 min (1 mois ago)

      Et oui, et c’est bien plus pratique en fin de compte on fait aussi des économies d’eau !!
      Merci pour ton commentaire, à très bientôt !!

      Répondre

Repondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaire *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.