J’ai lu ici et là, des témoignages, des sensations de passages heureux, et d’autres moins heureux sur la césarienne. Derrière de mot, il y à tant de peur. Surtout pour moi, j’ai pas eu le choix d’accoucher par césarienne avec une paralysie cérébrale.

Pour ma part, ce ne fut pas un choix.

Pour tout vous dire la paralysie cérébrale autrement appelée imc ou syndrome de LITTLE est une atteinte neurologique. Les médecins n’ont pas eu le choix de me prévenir. Soit bébé arrive seul et facilement, sois on opère une césarienne car les blouses blanches ne prennent pas le risque de devoir déclencher ou encore d’accoucher par voie basse sans péridurale.

Okay, je me suis dit soit, c’est pour mon bien et le sien. Mais …

Voila, faut pas dire que c’est tout rose !! Je ne suporte deja pas les les piqures voir les prises de sang. Tu vois le topo !!Bon allez je pleure quand on m’injecte l’anesthésiant, et je finir par partir tres vite ( merci l’anesthésiste). Ensuite le reveil, bien oui quant tu est endormie completement c’est pas la même chose que si tu est juste endormie localement hein. J’ai eu du mal a bouger dans les premières minutes, on ne m’a pas aider a prendre ma puce ni attendu pour le premier bib. Je voulais allaiter moi, c’est louper car premier bib et ensuite démerde toi.

Le premier jour, on te fou la paix mais le lendemain hop debout ! Quoi aille ?? Je n’ai pas compter les agrafes mais je les ai senties je peut te le dire, mais je me suis relevée plus vite que ma voisine non handi. Falait que je me bouge, mal au coccyx.
Le premier bain de bébé oursonne en me tenant pour pas avoir mal.

paralysie cérébrale et césarienne
paralysie cérébrale et césarienne

Tu as faim !!! entre ma paralysie cérébrale et césarienne

Ensuite la mise au sein, avec explication très sommaire.
Ha mince , vous avez une malformation congénitale, pour la prise au sein c’est compliquer.
Heureusement que nous avons de la ressource dans la famille pour trouver une solution, mais un peu difficile sans aide de pro.
L’allaitement se fait tres difficilement, tu préfères le lait maternisé off course, et tellement dur pour toi de prendre au sein que tu t’y endors… Je regrette d’abandonner au bout de 3 mois. Je regrete surtout à cause des “autres” et toujours cette fichue norme, pourtant je ne suis pas la norme.

Mais tu es là, et même des années après tu as faim. Recours aux vieilles méthode de Grand-Mère et enfin tu t’appaise, enfin repue.

Pour moi c’est une période houleuse, mais je – nous – nous en sommes bien sortis. Je suis si fière de toi, que je fini cet article la veille d’un grand évenement de ta vie d’ado.

A toi qui me lis, qui ne sais pas. Qui cherche les réponses sans avoir les questions, lance toi. Si le fait de porter la vie, ne met pas la tienne en danger, fonce !! Bien sur c’est égoiste ma derniere phrase, mais qui est le mieux placé que toi pour t’occuper de ton enfant ? Un enfant sans maman, même si la vie lui réserve des surprises c’est triste.

A toi qui me lira plus tard, sache que je suis fière de toi, j’ai pas expliquer comme le voulais la gygy : “Tu sais ma fille, tu es née pas pas le même chemin, on a fait une fermeture éclaire sur mon ventre, parce que moi je suis différente” non mais alo quoi. Un enfant est né d’une union de deux êtres, ou de l’amour d’une famille quand l’enfant au parcours cahotique trouve une famille pour prendre soin de lui.

Croyez en vous, crois en toi !! J’attends avec impatience ton vécu de ce merveilleux moment ( normalement !!)

1Pingbacks & Trackbacks on Accoucher par césarienne avec une paralysie cérébrale

Repondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaire *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.