Aujourd’hui un article un peu plus lifestyle, un bout de moi que je vous dévoile sous ses quelques mots déposés peut-être maladroitement. Mais c’est ma liberté !
Moi une personne en situation de handicap pourquoi Moi je dis non !

On veut être sympa, conciliant et politiquement correct. Il y a des façons d’utiliser les mots pour éviter les maux. 

Moi une personne en situation de handicap ?  Pourquoi Moi je dis non !!
,

J’ai cette idée d’article depuis un moment déjà sans pour autant prendre mon courage, avec mes deux mains ( que j’ai encore) pour  crier ma colère. Pas nouveau me diriez vous ? Ouép je suis comme ça, j’ai tellement de hargne, si les gens s’occupais des autres sans les juger ca nous simplifierais les choses.

Une situation …

Pour moi une situation, est une chose qui est enclin à changer. En situation de travail, on peut imaginer ( même si on ne le souhaite à personne) que c’est une situation qui peut changer radicalement avec une perte d’emploi, ou une mise en invalidité dans notre cas bien précis du handicap. Pour moi le handicap, ce n’est pas une situation ! on dit d’une personne rousse qu’elle est en situation de rouss…itude? Bien sur que non ! Alors pourquoi tourner autour du pot handicap, handicaper , handicapée rien de plus simple. Je me lève pas le matin en marchant et ensuite dans la journée je me retrouve en fauteuil incapable de faire mes actes essentiels de la vie, non non et non.

Et puis, tant bien même, oui j’ai handicap mais ça ne m’empêche pas de vivre, je suis, je serais et je resterais avec ma  lenteur et ma maladroitesse légendaire.Mais non je ne suis pas situation de handicap. En situation de ne pas pouvoir répondre aux sollicitations des gens pour , des rencontres car dans des lieux inaccessibles bien-sûr ! Mais est-ce de mon fait personnel  ? bien-sur que non !!

Moi une personne en situation de handicap pourquoi Moi je dis non !

Pour moi être une personne en situation de handicap, ça voudrais dire que des fois je ne suis pas handicapée. Mais je le suis indéniablement du matin au soir. Mon souffle respire le handicap,je dort avec un corps handicapé qui n’est même pas tranquille la nuit. Le jour,je le suis dans ma démarche, dans ma lenteur et dans mon incapacité de faire une ballade sans douleurs et sans finir à genoux ou presque.
A coté de ça le handicap ne me pourrit pas la vie, je suis ainsi, je vis avec et j’accepte sa présence tel un boulet au bout de la chaîne du pied d’un ancien détenu. Mon handicap est ma prison. Souvent, je tente de briser murs et chaînes mais  ce bougre me rattrape vite.

Et pourtant la situation

Toute victoire se paie, et des fois très cher avec un handicap. Mais je suis Moi, tu sais la fille qui arrive a sursauté dans son lit parce que son chéri tousse ! ou bien qui voit le poteau comme un super héros salvateur en fin de course.
Ohh voila un article pas trop conventionnel ni réfléchi, sorti comme ça, comme je fonctionne. Il en faut pour faire un monde riche de ses différences sans être ignare. Pour les gens qui me côtoient je ne suis pas la femme handicapée, mais la femme qui va (presque) toujours au bout de son rêve. C’est à la portée de tous !!

( Pour les fautes, étant donner que mon handicap est neuro, vous pensez bien qu’il y a des répercussions un peu partout dont l’écriture, merci de ne pas en tenir compte, car ce qui est important, c’est bel et bien le message et non pas comment celui-ci est véhiculé, non ? Je ne me soigne pas mais je tente de compenser par diverses manières !! )

Votre message

Fondatrice de l'Association Entre4roues,
0 commentaire

Comments are closed.