Quand les maux partent, il ne reste que les mots

En mémoire à un grand-Homme

By priscille vigneron

Jean d'Ormesson, L’immortel prend sa retraite au paradis.

Aujourd’hui, nous tous modestes apprenti d’un art bien complexe, enfin moi piètre apprentie d’ailleurs, je me devais de saluer le départ de Jean d’Ormesson. Un départ en catimini, sans avoir fini son oeuvre, tel qu’il l'avait prédit.

Je ne ferais pas de long discours/article je sais juste qu’un Immortel prend sa retraite de ce monde, “Il a toujours dit qu'il partirait sans avoir tout dit et c'est aujourd'hui. Il nous laisse de merveilleux livres" nous relate sa fille.

Une histoire de mots qui perdurera au delà des maux pour l’éternité. Pourtant ses mots restent et resteront  gravés dans les mémoires intemporelles du peuple, de nombreux personnages de ses romans.

Ce n’est qu’un au-revoir Monsieur Ormesson, nous nous retrouverons tous un jour autour de l’âtre pour un café lecture pour débattre des nouveautés et de l’utilisation de notre si belle langue française.

Pensées aussi, à tous les auteurs qui perdent ce jour, une personne importantes, Nath-Apoline et Nathy et Céline.

Votre message

Fondatrice de l'Association Entre4roues,
0 commentaire

Repondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaire *