ca aurrai pu débuter avec une annonce de ce type sur le boncoin :

Vds belle demoiselle, gentille, et pas fille facile. Ne fait pas de calin, ni de bisous, laissez la sur les cailloux elle aime cela !! juste l’age de maturité sexuelle !!

Elle avais 14 mois, elle avais la pilositée clairsemée par les mauvais traitements et le fait de dormir sur les cailloux, notre première rencontre fut sur le lieux ou l’humain avais décider de prouver sa généalogie !!

Elle était couleur ébène, avec ses trous dans les poils, avec des poils manquant sur le ventre, et deriere les oreilles, mon maître me tiens avec une laisse de clown, ses parents et lui ne m’aiment pas, ca se voit, la greluche en a que pour ses yorks. Et puis ……

Ils ont voulu me faire faire des bébés mais moi je veut pas, j’ai signer ce jour la mon contrat d’adoption/abandon je dois quitter les lieux . Je suis un bouly, je suis têtue. ca ne plait pas.

J’ai trouver une petite maîtresse, et deux maîtres, ils sont pas comme les autres, ils ont des trucs a roulettes qui roulent tous seuls , siiiiii.

Avec eux,j’ai enfin appris a me poser, ne plus faire dans la maison, et enfin faire des bisous au bout d’un an, un déclic je ne sais pas, je suis trop bien ici !! Je dors sur le lit !!

j’aime courir, ronfler et peter, je m’appelle Hawaï, ici on m’appelle police d’état. j’ai un bon dodo douillet, pas comme avant !!

En janvier, un soir je me sent faible, ma maîtresse me dit oula tu est fatiguée, mais non mes pattes arrières ne suivent pas,j’arrive a faire mes besoins mais le dodo ca ne se passera pas comme prévu, je n’ai pas ronfler, ni roter, ni péter, je suis rester assise toute la nuit, j’avais mal mais je suis une bouly alors je le montre pas. Le lendemain ma maîtresse à compris !! j’ai la « maladie » des bouly, oh vous inquiétez pas hein ca ne s’attrape pas !!

Elle m’emmène chez le monsieur qui me fait les vaccins j’ai peur, ma maîtresse pleure, j’ai mal , j’ai fait une hernie discale.
Je suis rester ici, une piqûre fera de l’effet, mais je ne me retient plus le monsieur avec la blouse blanche est gentil avec moi, il parle a ma maîtresse quand elle viens me voir.

ma maîtresse elle a peur , elle parle de sous, et de tristesse. Mais elle ma promis d’essayer !! Elle viens me voir tout les jours et on fini enfin par rentrer dans mon dodo a moi !! et puis et puis, une gentille fée et un gentil magicien sont venu le week end, car ils avaient aussi un bouly et ils m’ont apporter un fauteuil pour bouly

 

Bon la il est pas bien régler hein, on cherche on trouve , et je m’y habitue je roule je vole !! et puis on le règle on y arrive !!

 

je suis fofolle regarder le premier jour !!

https://www.facebook.com/priscille.vigneron/videos/10154015033814095/

Et puis la bonne nouvelle le monsieur c’est tromper, je peut aller au wc des chiens tout seule, aucun soucis, je garderais juste une fatigabilité et une faiblesse du train arrière, chez moi je ne prend pas le chariot !! mais du coup je vois la vie différemment !!

maintenant on est passer a la roll rolls

L’image contient peut-être : plein air

 

Je suis Hawai, je vais avoir 4 ans le 27 juin, je suis handi et j’ai une page et je vais bien et je vous fais des léchouilles !!! et un gros câlin a ma Marraine et mon tonton Férréro Rocher 😀

 

Votre message

Fondatrice de l'Association Entre4roues,
6 Commentaires

6 Commentaires on Journal d’une rencontre

  1. Déborah
    16 juin 2016 at 20 h 23 min (2 années ago)

    tu es la meilleure Hawaî !!!!!!!

    Répondre
    • priscille
      17 juin 2016 at 14 h 44 min (2 années ago)

      Merci !!

      Répondre
  2. Lucie M.
    17 juin 2016 at 8 h 04 min (2 années ago)

    J’ai craquééééé!

    Répondre
    • priscille
      17 juin 2016 at 14 h 46 min (2 années ago)

      Hey hey, merci de ta venue et surtout de ton commentaire !! Hawai est ravie 😀 et la family aussi bien sur !! Nous nous estimons heureux même si cela engendre des modifications d’organisation chez nous, dis moi ce qui ta fait craquer ? ;D

      Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Journal d’une rencontre

Leave a reply to Déborah Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaire *