DENIZIOT : MOI, CONSEILLER RÉGIONAL, 1M40.

Dans le monde souvent noirci du citoyen handicapé, nous avons déniché une perle rare. En effet parmi toutes les lacunes d’intégrations Pierre Deniziot est une exception.Il souffre de séquelles de pseudo achondroplasie qui a stopper sa croissance.

Le handicap n’est pas une fatalité, à 35 ans Pierre ne s’arrette pas là. Il c’est associé avec Frédéric Bouscarle  pour fonder un mouvement sur le handicap,HANDIPOP.

barre1

C’est à l’occasion de mes premiers stages que j’ai ressenti l’envie de m’engager politiquement. » Le tout… pour « faire tâche sur la photo » : « Je suis très souvent le seul en réunion à avoir un handicap », explique Pierre Deniziot

«  Je fais tâche sur la photo »

C’est ce qu’explique Pierre, lors de ses  interview, faire tâche sur la photo collective des adjoints par exemple. Il espère un jour, ne plus avoir cette sensation que beaucoup de personnes handicapées rencontrent au quotidien.

Apprendre aux autres a dépasser la peur, il semble que c’est un des objectif que ce conseiller tente de mener à terme.

barreQuand j’ai été élu, je ne connaissais rien à la vie d’une mairie. Qu’est-ce que je pouvais apporter comme compétences ? Hormis la neuropsychologie, le fonctionnement du cerveau, mes compétences sur le handicap étaient empiriques, le sujet me passionnait. Ça ne m’a pas dérangé pendant la campagne électorale
d’élaborer le projet municipal avec une soixantaine de propositions, puis de devenir conseiller municipal au handicap. Mon maire [l’UMP Pierre-Christophe Baguet NDLR] est tout à fait conscient de cela, il n’a pas envie que je sois le « handicapé de service » et il me dit « dis-toi bien que tu ne feras pas du handicap pendant toute ta vie politique. » S’occuper du handicap est une formidable école, parce que l’action est transversale et à Boulogne ce n’est pas galvaudé, on bosse avec tous les collègues, la voirie, la culture, l’école, les sports, etc. On apprend beaucoup, sur tout et très vite. Maintenant, je me sens à l’aise dans d’autres domaines que le handicap, pour représenter le Maire dans un conseil d’école ou d’administration d’une maison de retraite. ( source :http://www.yanous.com )

Comme quoi il n’y a pas de poste interdit aux personnes handicapées, mais beaucoup se donne des barrières, ou acceptent les limites imposées par la société. Que ce soit, par obligation, ou bien par choix !! Et si nous sortions de notre zone de confort ? Hey, toi qui me lis, tu fais quoi ?

 


Le site Entre4roues : http://entre4roues.com

 

Votre message

Fondatrice de l'Association Entre4roues,
1 Commentaire

1Pingbacks & Trackbacks on Deniziot, conseiller régional parisien

Repondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Commentaire *